Le cimetière

Situé sur la Départementale 4, à mi-chemin entre Hendecourt-Lés-Ransart et Adinfer on dit qu'en des temps immémoriaux, on y inhumait les défunts d'Adinfer, d'Hendecourt-Lés-Ransart, Blairville et Ficheux. D'ailleurs il existe entre Adinfer et Ficheux un sentier que l'on nomme encore le  "Chemin des Morts". Vérité ou légende ?

Il est aussi dit qu'au Moyen-Age, l'église paroissiale se situait en ce lieu et que dans le village se trouvait la chapelle castrale qui devint église paroissiale après la disparition de celle du cimetière.Il semble qu’un cimetière existait autour de l’église Saint Nicolas car des ossements y furent retrouvés au XIXe siècle lors de la construction d’un mur.

Les ravages de la Grande Guerre n’ont pas épargnés ce lieu. Seul le mausolée de la famille Morel fut épargné. Les tombes datent toutes de l’après 1919, et depuis la Reconstruction, nombre de concessions restés dans la même famille ont vu les caveaux être réaménagés pour les générations suivantes, les défunts s’ajoutant aux défunts mais les plaques qui auraient pu nous renseigner sur les occupants du caveau disparaître.

Actuellement, il est équipé d'un parking, de deux entrées, d'un columbarium et d'un point d'eau. Il y avait encore récemment un banc qui a depuis était escamoté.

 

Plan-Cimetiere-2021-05-07.jpg

Depuis 2002, nous avons mené un travail de recensement des personnes inhumées ici. Ce recensement n'est bien évidemment pas exhaustif : Trouver un défunt

Nous vous proposons deux chemins de Mémoire :

Le premier : Chemin de Mémoire recense les tombes encore existantes de quelques un de nos Maires, de nos instituteurs et de personnes qui de par leur fonction ont marqué Adinfer.

Le second  : Chemin de Mémoire de la Grande Guerre vous propose un parcours reprenant les tombes des Anciens Combattants que nous avons pu identifier et d’Adinférrois(es) qui ont marqué cette période.